Qu’est-ce qui fait une bonne formation?

Selon vous, quels sont les éléments essentiels pour avoir une bonne formation ?

Pour moi nous devons retrouver 4 éléments essentiels dans une bonne formation

:anger: T.A.F.E.

  • Terre : Expérience
  • Air : Accompagnement
  • Feu : Engagement
  • Eau : Pédagogie

:point_right: TERRE

La formation doit permettre à l’élève de garder les pieds sur terre.

Comment me direz-vous ?

Il doit apprendre en mode projet.

L’apprenant doit faire l’expérience de son projet concrètement et se mettre en situation réelle.
Il doit sortir de sa zone de confort et se confronter à la réalité de son projet.

L’élève chemine accompagné par son formateur.

Le mieux est de faire un pas après l’autre, sans forcing, en respectant l’intégrité de l’élève qui apprend à son rythme. C’est une question de respect et d’écoute, de réajustement en permanence pour délivrer l’expérience la plus formatrice possible.

:point_right: AIR

Pour moi, un bon formateur est un accompagnateur, il n’est pas en position haute.

Même si le professeur ou le coach a le savoir-faire et les compétences, il doit descendre de l’estrade et se mettre au même niveau que son élève. (Inspiration pédagogie Freinet)

Très important et contre intuitif, il faut savoir remettre en cause en permanence sa formation pour la faire évoluer en fonction du feedback des élèves et aussi du contexte, évolution des technologies, etc.

Et la touche de magie, le formateur doit savoir raconter des histoires ! Il souffle la bonne parole.

Car il n’y a pas de transmission de savoir sans un bon orateur.

:point_right: FEU

Le feu symbole de l’engagement.

Combien d’élèves décrochent d’une formation en ligne au bout de 2 vidéos ?

Comment faire naitre l’engagement chez l’apprenant ?

Il y a plusieurs outils, comme :

  • Un transfert positif avec son coach/mentor/formateur.
  • Créer du jeu, des quizz…
  • Demander du feedbakc aux élèves régulièrement
  • Créer une communauté d’élèves, qui partagent leurs projets et fédère la classe, sur Facebook par exemple.

:point_right: EAU

La pédagogie : Le mot semble barbare, car j’ai l’impression qu’aujourd’hui tout le monde est capable d’apprendre tout seul, sans personne, sans stratégie.

Pourtant, il n’est pas possible d’apprendre sans une certaine vision de la transmission d’un savoir ou d’une expérience. Pour moi l’idée est de faire gagner du temps à l’apprenant.

J’aime bien l’idée de la formation expérientielle

L’élève agit et se trompe ou pas, mais fait l’expérience en conditions réelles.

Le niveau de difficulté de l’apprentissage est progressif.

Nous devons retrouver une cohérence et un fil rouge, un sens qui rythme les séquences d’apprentissages.

Il faut pousser à l’action, avec bienveillance et mettre l’élève en situation réelle, car il faut vivre l’expérience pour comprendre.

Comme un enfant qui apprend à marcher, tombe et se relève, jusqu’à trouver son équilibre. (test & learn)

:fox_face: CE QU’IL FAUT RETENIR :

Les 4 éléments essentiels d’une bonne formation. (pour moi)

T-A-F-E

TERRE : Il faut garder les pieds sur terre en faisant l’expérience de son projet, concrètement.
Il faut éprouver le contexte, ses forces et ses faiblesses.

AIR : Le mentor/coach souffle le savoir, l’expérience, des conseils, il donne de l’air, des respirations quand l’apprenant est un peu perdu.
L’air souffle dans les voiles du bateau et propulse l’embarcation.
Ce navire, c’est le projet de l’élève qui a besoin d’avancer.

FEU : L’engagement est l’énergie, la motivation à apprendre. L’élève a besoin de s’engager, pour se sentir appartenir à un groupe et s’identifier, à se dépasser…

Cet engagement, c’est le feu de l’action !

EAU : Symbole de la pédagogie. L’eau est la connaissance cachée. Elle représente la profondeur des apprentissages et aussi la clarté.

Chacun de ces 4 éléments sont indispensables à une bonne formation.
Ils sont interdépendants.
Pour garder un bon équilibre il faut pouvoir retrouver ces 4 éléments.

A vous de me dire ce qu’est une bonne formation pour vous ?

Suivre une formation de nos jours, c’est choisir de reprendre volontairement des études et se remettre de son plein gré sur les bancs de l’école…

Alors, pour le faire l’esprit engagé et déterminé, il faut que ladite formation remplisse plusieurs critères :

  1. Que le contenu soit utile : une bonne formation est une formation qui répond à la demande et résout les problèmes d’un client. Sinon, ben, personne ne l’achètera, ta formation…

  2. Que le contenu soit simple ! Les mots-clés d’une bonne formation : clarté, simplicité, structure. C’est dit. Ton élève doit pouvoir comprendre d’un coup d’œil la progression logique de ton cours, voir à chaque étape en quoi il va progresser et pourquoi il doit apprendre ça, à ce moment-là. Pour être on board et fully motivated. En particulier si ta cible est française, parce que nous autres, on aime comprendre pourquoi on fait un truc… Plutôt que de se laisser porter les yeux bandés. Donc soit un bon prof pour tes élèves et simplifie ta structure en faisant apparaitre le raisonnement logique clairement. Idem, le contenu doit être facile et accessible. Ça ne veut pas dire que tu dois te limiter à des formations basiques. Non, tu peux faire complexe et simple (par opposition à compliqué), si les explications sont claires et facilement compréhensibles. Travail de simplification en cours…

  3. Que le formateur inspire confiance : pour sortir son portefeuille, ton persona va avoir besoin de se sentir compris et avoir la certitude que tu pourras résoudre son problème grâce aux infos de la formation. Travaille ton charisme, souris, développe une diction agréable, soit sympa quoi. C’est essentiel pour que tes élèves aient la motivation nécessaire pour persévérer et aller au bout du cours. Et après tout, une bonne formation, c’est surtout une formation qui permet au client d’avancer, donc une formation qu’il ne galère pas à suivre jusqu’au bout. Oui oui, je pense à toi vieux professeur poussiéreux, ronchon et prétentieux, qui nous horripilait au premier rang des amphis… Ne sois pas cette personne-là. Dynamise tes foules et motive-les !

  4. Dernier tips pour que tes formations soient vraiment utiles et de qualité : donne des devoirs pratiques à tes élèves. Des mises en pratique par de petits exercices simples qui font avancer et poussent les élèves à s’investir.

Allez, au boulot coco !

Suivre une formation, c’est du temps et souvent, une petite somme d’argent ! Alors clairement, le but c’est plutôt de trouver une formation qui te correspond, en fonction de tes attentes et de ton mode d’apprentissage. Pour moi, il y a plusieurs critères qui permettent de déterminer si oui ou non telle formation est une bonne formation.

:blossom: Des trucs intéressants à apprendre

Oui, parce que l’objectif premier d’une formation, c’est quand même de transmettre des connaissances utiles et pertinentes. Une bonne formation permet à des gens de monter en compétences sur un sujet et de devenir autonome. Discuter avec des personnes ayant déjà fait la formation qui t’attire est un bon indicateur pour savoir si elle te correspondra.

:open_book: Un contenu simple et pédagogique

Quel plaisir de suivre des formations qui ont été bien pensé et qui sont faciles à prendre en main. Cela renforce l’adhésion à la formation et l’envie de s’y impliquer pleinement. J’entends par contenu pédagogique, un contenu qui est attractif, progressif en termes de niveau et qui s’adapte à sa cible.

:pencil2: Des exercices concrets

S’entraîner est hyper utile pour apprendre ! Et comme dans beaucoup de choses, c’est la pratique et la persévérance qui permettent de développer un véritable talent. Alors les exercices sont plus que bienvenus pour mettre en application ce qui a été appris théoriquement, se confronter à ses facilités et à ses limites.

:blush: Un suivi personnalisé

Avoir la possibilité de se faire accompagner pendant son apprentissage est particulièrement stimulant. Cela permet de rendre la formation plus personnalisée et d’avoir des réponses adaptées à ses problématiques. Tu doutes de tes capacités à lancer ton site de e-commerce malgré les cours de ta formation et ça te bloque ? Hop, un coach est là pour t’aider à te débloquer et à oser mettre en pratique ce que tu as appris. De plus, cela permet de se sentir engagé dans la formation : quelqu’un est là pour me soutenir et j’ai envie de lui prouver que j’ai avancé dans mon projet.

:handshake: Du co-développement

Le partage avec d’autres personnes qui suivent la formation peut être un super bonus. Cela permet de faire des rencontres instructives, de partager ses doutes, ses joies et de se confronter à d’autres formes d’apprentissage et d’intelligence. Et pourquoi pas, de rencontrer de futurs partenaires ou clients !

S’offrir une formation à un coût financier et en temps. Personne n’a envie de faire le mauvais choix. Je vous partage mes conseils pour choisir la formation qui vous correspond.

UN PROGRAMME ADAPTÉ
Il y a un an je me suis mise en quête d’une formation en marketing digital j’ai constaté que beaucoup de formations qui se prétendaient complètes étaient plutôt de vagues initiations au sujet. Elles n’allaient vraiment pas dans le détail. Elles me donnaient l’impression d’être une compilation d’articles de blog d’introduction au sujet. Ou bien elles se concentraient sur un seul aspect. Pas vraiment convainquant.

A l’opposé d’autres formations longues proposaient de reprendre des notions basiques ou intégrait des cours de culture générale avant de finalement en venir au coeur du sujet. Toujours pas convaincue.

Mon premier conseil est donc celui-là, partez en quête d’un programme adapté à votre situation et vos besoins.
Faites le point sur vos attentes, renseignez-vous et prenez le temps de lire les programmes en détail. Posez des questions si ça ne vous semble pas clair et regarder le temps consacré à chaque module.

TRANSPARENCE
En France, la formation c’est comme les lunettes, un vrai business. Et certains l’utilise à leur unique avantage.

Heureusement ce n’est pas le cas de tout le monde ! Il existe des formations de grande qualité. Alors comment les reconnaître parmi les autres ?

Je pars du principe que quand on fait les choses bien on est très heureux de répondre aux questions, dans la limite du raisonnable.
Bien souvent, les formateurs sérieux prennent le temps de rédiger une FAQ, ou tout autre support pour répondre aux questions les plus courantes. Au minimum, ils vous expliquent clairement comment se déroule la formation, ce qui est mis à votre disposition, pendant combien de temps et à quel prix. Si vous avez du mal à trouver ces informations basiques, passez votre chemin.

LA PÉDAGOGIE
Une fois qu’on a quitté l’école, on n’a pas tellement envie de se retrouver dans des cours barbants comme en 4e. Aujourd’hui votre temps est précieux. Assurez-vous que la manière d’enseigner vous correspond. Le formateur est très important, est-ce que sa manière de s’exprimer vous semble claire ? Quel vocabulaire utilise-t-il ? Vous devez faire un effort pour le suivre ou tout est très fluide ?

DU CONCRET !
Si on se forme c’est pour acquérir de nouvelles compétences non ? Peu de chances que la théorie, vous suffise. Si à la fin du cours vous ne savez pas comment appliquer un nouvel enseignement, c’est ennuyeux. Personnellement, j’aime qu’on m’explique et qu’on me montre. J’apprécie les partages d’écran, les exemples parlants et les explications précises.

UN VRAI ACCOMPAGNEMENT
Et si vous avez une question, comment ça se passe ? Est-ce qu’on est à votre écoute uniquement avant l’achat ? Assurez-vous que le suivi des élèves est sérieux et qu’on saura vous aider en cas de besoin.

En résumé, prenez le temps d’analyser vos besoin, vos différentes options et leur niveau de crédibilité. Au final, vous saurez quoi faire :sparkles:

Pour en avoir suivi pas mal ces dernières années, je sais quels sont les critères importants pour moi lorsque je choisis une formation :

  1. Un contenu pertinent, exclusif et poussé

Pour moi, il est primordial de savoir que je paie pour du contenu de qualité. C’est-à-dire des informations techniques, dont la valeur ajoutée est réelle. Il n’y a rien de pire qu’un assemblage de banalités ou de quelques phrases qui abordent le sujet globalement sans aller dans le détail.

Par exemple, j’ai acheté une formation à 100 euros en Coaching proposé sur un site francais. Je n’en attendais pas grand-chose vu le prix. Mais comme j’avais également acheté une formation en coaching sur Udemy en anglais, je m’attendais à la même qualité et je souhaitais confronter les points de vue. Quelle déception !! La formation francaise était catastrophique. Il y avait environ 20 modules et chacun était composé d’un texte de 3 ou 4 pages rempli de banalités.

Je suis également membre d’un réseau d’entrepreneurs où nous avons accès à une boite à outils avec des fiches sur différents sujets qui touchent à l’entrepreneuriat. Même si cela avait l’air pas mal, en creusant, je me suis rendu compte que les fiches étaient très superficielles (exemple : créer une landing page, avec une description d’environ 700 mots) et qu’elles nécessitaient systématiquement d’approfondir grâce à d’autres blogs sur internet. Ces fiches ne sont pas illustrées par des exemples ni mises en pratique concrètement.

Ces deux exemples m’ont fait réaliser de l’importance du contenu dans une formation . Le contenu doit être précis et basé sur l’expertise du formateur, illustrée par des cas pratiques .

A contrario, j’ai adoré la formation en marketing Digital de Livementor, car elle était poussée, précise et illustrée avec des exemples concrets. J’ai eu l’impression de faire un apprentissage technique et qualitatif .

  1. Des exemples pratiques

Je l’ai déjà abordé dans le point précédent, mais il me semble essentiel d’introduire des exercices et des exemples concrets dans une formation. Autrement, cela reste du vent.

Pour moi, chaque pilier théorique doit être illustré par deux ou trois exemples (ou alors un seul mais dans le détail) qui sont différents et qui peuvent confronter la théorie avec la réalité.

Ensuite, pour que l’apprentissage soit effectif, il faut que l’apprenant mette en pratique ce qu’il a appris et transforme la connaissance en compétence . Pour cela pas le choix : il faut faire des exercices. Idéalement faire étape par étape pour dégrossir le travail.

  1. Un accompagnement personnalisé

Ca c’est un must bien sûr ! Avoir un accompagnement personnalisé permet de vraiment progresser , de poser ses questions et d’avoir un retour sur sa situation personnelle. C’est parfait pour avancer dans un projet et pour ne pas décrocher en cours de route. Cela reste quand même assez onéreux pour l’apprenant et pour le formateur.

  1. Des sessions collectives

C’est pourquoi, un bon équilibre est de faire des sessions collectives (ou de co-dev comme le mentionne @Lucile_Joan ). J’ai participé au programme Fais le Bilan de Switch Collective et l’encadrement était parfait ! Tous les jours un email avec un apprentissage, avec des supports variés, suivi d’un exercice. Et une fois par semaine, une session collective où on approfondissait quelques exercices en groupe de 2 (« buddy ») et parfois un groupe de 4 ou 5. Le fait de faire partie d’un groupe, de partager avec d’autres son ressenti, d’écouter l’expérience du groupe, de se sentir soutenu et compris… ca change tout !

  1. Un formateur inspirant

Pour moi, pas le choix, si le formateur ne m’inspire pas, la formation ne me plaira pas . Il faut donc pour cela que le formateur soit inspirant, et aussi qu’il montre l’exemple. Rien de pire que des gens qui prêchent des bonnes pratiques théoriques qu’eux-mêmes ne mettent pas en place.

Un autre point pour inspirer ses apprenants, est de travailler son story telling et son personal branding, et bien sûr dêtre transparent. Je pense que parler de ses difficultés est une bonne chose et donne de l’humilité.

  1. Des supports visuels variés, actuels, clairs et esthétiques

Autre critère essentiel : les supports de cours. Pour moi l’idéal est qu’ils soient variés , même si je dois dire que j’aime bien les vidéos. Mais le désavantage des vidéos c’est que c’est un peu trop passif.

Pour moi, le bon mix se compose de vidéos, captures d’écrans, Tedx, exercices, lecture, tests, mise en pratique.

Bien entendu ce n’est jamais très agréable de se rendre compte que l’on apprend des choses désactualisées. Je pense notamment aux cours sur Facebook et sur Instagram, qui devraient être actualisés presque chaque année.

Enfin, les visuels old school très peu pour moi. Je veux des slides clairs, et jolis. Sinon autant reprendre mes vieux cours de l’université. :joy:

Et vous ? Avez-vous déjà eu des bonnes et moins bonnes expériences avec les formations en ligne ? :nerd_face: :face_with_monocle:

1 J'aime

Une bonne formation est une formation qui répond aux besoins du formé.

Et de mon point de vue, il y a 4 ingrédients essentiels pour avoir une bonne formation.

:arrow_forward: Ingrédient n°1 : l’expertise
Le degré d’expertise du formateur va avoir un gros impact sur la perception de la formation. Plus le formateur sera expert, plus la formation paraîtra qualitative.

Je fais naturellement le lien avec LiveMentor qui bénéficie d’une équipe d’experts sur différents sujets, apportant une réelle valeur et une réelle expertise.

:arrow_forward: Ingrédient n°2 : l’adaptabilité
Je me permets de faire une comparaison avec le système scolaire.
A l’école, il y a un programme enseigné avec une manière d’apprendre. On donne une leçon aux élèves, les élèves sont ensuite tous interrogés de la même façon.
Or, c’est une grossière erreur car nous apprenons tous différemment.
D’ailleurs, je vous partage cette vidéo que j’adore de Prince Ea sur le système scolaire : https://www.youtube.com/watch?v=dqTTojTija8.

“Tout le monde est un génie, mais si vous jugez un poisson par sa capacité à grimper à un arbre, il vivra toute sa vie en croyant qu’il est stupide.”

Si vous ne la connaissez pas, je vous la conseille, elle est géniale !

Revenons-en à nos moutons !
Selon moi, la capacité du formateur à s’adapter aux différents profils d’élèves est très importante pour fournir à chacun une formation adaptée à leur système d’apprentissage. De la même façon, s’adapter au rythme de l’élève est une réelle valeur ajoutée pour un formateur.

Par exemple, dans le cas de LiveMentor, le fait de pouvoir se former à distance, à son rythme, offre un véritable confort pour les entrepreneurs qui souhaitent se former tout en avançant dans leur business.

:arrow_forward: Ingrédient n°3 : la qualité du contenu
Est-ce que le contenu est pédagogique ? Est-ce accessible, compréhensible ? S’il s’agit de contenus très techniques, sont-ils suffisamment vulgarisés pour que tout le monde puisse les comprendre ?
J’ai vécu des conventions où des experts présentaient leur travail à une cinquantaine de personnes tout en parlant dans leur propre jargon. A la fin de la convention, les participants ne doutaient pas une seule seconde de l’expertise de l’intervenant, mais pour autant, n’avaient rien compris à ce qu’il faisait !

Je vais parler une nouvelle fois de LiveMentor qui, en plus de proposer une richesse de contenus, réussit à accompagner ses élèves sur des sujets parfois très techniques tout en les rendant très accessibles.

:arrow_forward: Ingrédient n°4 : le sentiment d’avoir progressé
L’ingrédient ultime pour mesurer si une formation est bonne !
Si on a le sentiment de n’avoir rien appris à la fin d’une formation, on peut facilement en conclure que le formateur n’a pas formé.
Mais si le désir du formateur est de faire apprendre, et celui de l’élève est d’apprendre, alors toutes les conditions sont réunies pour que l’élève progresse.

Allez, je fais une dernière fois le parallèle à LiveMentor. J’ai tellement appris en 3 mois ! Que ce soit à travers les cours pour acquérir une réelle compétence technique, à travers les tribus pour développer mes compétences d’entrepreneurs, ou encore à travers la communauté Facebook pour m’enrichir de l’expérience d’autres entrepreneurs. Je dis waouh, et merci ! :pray:

PS : ce post n’était pas sponsorisé par LiveMentor :joy: