Qu’est-ce qui fait un bon coach?

Partagez-moi votre propre vision. :slight_smile:

Ma vision du coaching, celle d’un bon coach ?
A vous de me dire :slight_smile:

:seedling:IL ETAIT UNE FOIS…LA RELATION D’AIDE :

A 20 ans je me lance dans un cursus d’infirmière Psychiatrique.

Dès mon 1er stage je suis immergée dans un service de personnes autistes.

La folie intra-muros débarque dans ma vie.

J’apprends beaucoup des cours de psychologie, des groupes de psychodrame, de la systémie, avec nos mentors psychanalystes.
4 ans d’études et de rencontres humaines extraordinaires, passionnantes, déstabilisantes, inspirantes, qui ont forgés en moi une solide expérience humaine.
Plusieurs années à travailler en équipe dans différents services, avec tout type de pathologies, allant de la réanimation à la maternité en passant par la psychiatrie.

> Cette approche a construit chez moi une posture qui ne m’a jamais quittée, une vision de la relation d’aide bienveillante.

:seedling: MES VALEURS :

En 4 mots :

  • Liberté
  • Humanisme
  • Bienveillance
  • Respect

Toutes ces valeurs se retrouvent dans un eco système ou toutes choses sont interdépendantes l’une de l’autre.

Vous connaissez l’effet du papillon ?

C’est l’idée qu’un changement infime de vision, de comportement, peut engendrer un changement considérable.

Tout acte a un impact ! (1er mantra :wink: )

Décider de limiter notre consommation d’animaux, par exemple, limite évidemment la souffrance des bêtes, mais a un impact énorme sur notre santé et celle de la planète.

Chaque seconde façonne la suivante ! (2e mantra :wink: )

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez faire le choix de vous réinventer à chaque seconde, de changer de comportement, de modifier vos actes, de prendre les bonnes décisions et surtout d’agir en conscience.

:seedling: MA FACON D’ACCOMPAGNER

Je privilégie une relation d’égal à égal dans la bienveillance.

Un accompagnement doit avoir une action durable.

Par exemple un régime a rarement une action durable, mais plutôt un effet passager.
C’est spectaculaire, mais ça reste de la poudre aux yeux.
Le YoYo n’est pas très loin et vos KG vous attendent au premier tournant, car vous n’aurez travaillez que sur le symptôme et non la problématique profonde.
Pourquoi vous prenez du poids ?
Il ne faut pas oublier la partie immergée du problème, celle que l’on ne voit pas.

J’ai une vision holistique et préfère travailler sur la totalité de l’iceberg plutôt que sur la pointe qui dépasse.

Si vous avez envie de changer, d’avancer, de comprendre, d’évoluer dans le respect de votre personnalité, dans le dialogue, l’apprentissage, sans forcing jamais, mais dans l’action toujours, alors je peux vous accompagner.

:seedling: CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Un bon coach tient une posture la plus neutre possible grâce à sa maîtrise du contre transfert.

  • Il n’occupe pas une position supérieure dans la relation de coaching.

  • Il est là pour guider dans la bienveillance et le respect de ses valeurs et de celles de son client.

  • Le client et le coach s’engagent mutuellement dans la bonne réussite des objectifs à atteindre.

  • Le coach a une obligation de moyen et non de résultat.

  • Le coach est comme le bambou, il est à la fois solide et souple.
    Il peut se plier mais ne casse pas.
    Il accompagne le vent mais se redresse toujours.
    Il est droit.
    Il pointe vers la lumière.
    Ses racines bien ancrées au sol tracent le chemin vers d’autres horizons.
    En Feng Shui le bambou attire la santé, la prospérité, le succès, le bonheur et l’amour.

Voilà ma vision d’un bon coach !
Et vous quelle est votre vision ?

Qu’est-ce qui fait un bon coach ? Excellente question. Je me la suis souvent posée en cherchant un.e coach pour me faire coacher.

J’en suis arrivée à avoir une liste d’indicateurs pour repérer la personne qui me conviendrait. Car il y a beaucoup de bons coachs avec qui le courant ne passerait pas, malgré leurs compétences et leurs talents. Difficile donc d’être objective sur ce qui fait un bon coach ! Je pense malgré tout qu’il y a quelques éléments importants.

:point_right: Pour moi, un bon coach est :

Quelqu’un qui aime son métier

Et je pense que c’est vrai pour de nombreux domaines ! En tous cas, je trouve que chez un coach, ça se sent tout de suite si la personne est bien avec son job ou pas. Dans sa manière de parler, de présenter le suivi, de m’écouter. Même si c’est maladroit, tant que c’est sincère, c’est bon signe.

Quelqu’un en qui je peux avoir confiance

Je trouve que se faire coacher demande du courage, d’aller affronter ses peurs, voir la vérité en face et se remettre en question. Je me suis déjà sentie très vulnérable en coaching. Et pour moi un bon coach est une personne qui va respecter cette vulnérabilité et qui respectera la confidentialité de notre échange. Je détesterai découvrir une partie de ce que j’ai dis dans un post Facebook avec mon nom et prénom et sans mon accord !!

Quelqu’un qui a une « marque de fabrique »

J’aime avoir les moyens de comprendre ce qui fait la particularité d’un coach. Ce qui est unique dans sa personnalité, sa manière de travailler, son écoute, etc. C’est pour moi l’indicateur d’un coach qui s’est lui-même fait coacher, qui s’est remis en question et qui est capable de connaitre ses limites et de me dire : je suis en capacité de t’accompagner sur tel sujet par contre sur tel sujet, va plutôt voir telle ou telle personne.

Quelqu’un qui m’aide à me transformer

Ce que j’aime dans un coaching, c’est repartir différente de quand je suis arrivée. Un bon coach pour moi est donc une personne qui saura à la fois m’écouter, mettre le doigt là où ça bloque et me donner des pistes pour me débloquer si je n’ai pas le déclic toute seule. Un bon coach est aussi une personne qui a des connaissances dans mon domaine et qui peut me transmettre des informations utiles et concrètes dans mon quotidien. C’est pour cela que je choisirai de me tourner vers un coach spécialisé dans l’entrepreneuriat, car ça me permet d’avoir l’assurance qu’il comprendra plus aisément mes problématiques et qu’il saura y répondre concrètement.

Et toi, quels sont tes critères ? :blush:

1 J'aime

Je n’ai qu’un mot pour toi : l’écoute !

On dit qu’un bon coach écoute 7 fois plus qu’il ne parle. Alors ouvre grand tes oreilles mon ami, et laisse parler ton client. Tu sais bien que ton client porte sa réponse en lui, ton job à toi c’est seulement de lui offrir un safe space dans lequel il puisse exprimer ce qui lui pèse et accepter ce qu’il sait déjà au fond de lui.

Bon allez, j’ai d’autres petits mots pour toi quand même si tu veux être un bon coach :

  • Booster : un coach, c’est une pilule de motivation qui fiche un coup de jus pour se remettre au boulot / en question / évoluer, quand on est coincé dans une situation inconfortable. C’est donc la personne qui écoute, mais qui sait aussi quand il faut oser parler et ne pas avoir peur de souligner les vérités, celles que le client ne voit pas encore comme évidences.

  • Accompagnateur : un bon coach ne fait pas à la place de, il accouche les âmes et les accompagne le long de leur cheminement. Ça y est, te voilà maître es maïeutique !

  • Guide détaché : professionnalisme et détachement, ça c’est pour le bien de ta propre âme. Tu peux t’investir dans la relation avec tes clients, mais travaille à te détacher de leurs résultats. Et oui, parce que leurs résultats ne dépendent que d’eux, ils en ont l’entière responsabilité. Donc pas la peine que toi tu portes ce poids pour quelque chose qui ne dépends pas de toi. Oui, c’est difficile de se détacher émotionnellement de ses clients quand on n’a qu’une envie, les voir réussir. Mais fait l’effort quand même, c’est pour ton bien.

Bon, et à l’envers, comment choisir un bon coach ?

  • Trouve quelqu’un qui parle ton langage. Parce que si tu embauches quelqu’un pour t’aider à avancer, c’est un peu l’angoisse de galérer pour se faire comprendre et communiquer (on ne parle pas de langue ici, hein ;-))

  • Trouve quelqu’un que tu admires et dont les résultats te font envie : checke les témoignages clients, renseigne-toi sur la manière dont il travaille, familiarise-toi avec sa façon de travailler en lisant son contenu => tu veux adhérer à la personne et par ex à son business

  • Lance-toi et n’aies pas peur de changer de coach en cours de route si ce n’est pas la personne dont tu as besoin.

1 J'aime

Une personne empathique capable de comprendre les besoins de son clients
Douée d une écoute active il sait utiliser les bons mots qui "marqueront " Le changement chez son client
Chaque client a sa personnalité et le coach tel un caméléon doit pouvoir utiliser différents langages et differentes méthodes selon la situation

Bon coach, mauvais coach, c’est une question assez personnelle ! Je vous partage les 5 ingrédients que j’attends chez un coach.

À l’écoute

Rien de pire que quelqu’un qui s’écoute parler ou qui répond à côté de ma question. Un coach doit savoir écouter ce que je dis et rebondir. Parfois l’idée que l’on a en tête est difficile à exprimer. Le coach doit être capable de décrypter ou au moins chercher à comprendre en reformulant, ou en posant des questions ciblées.

S’il a son plan d’action à l’esprit, il peut orienter les conversations pour aller dans la bonne direction. Il y a donc un équilibre à trouver entre écouter, passer le temps nécessaire sur un point difficile et savoir passer à autre chose quand c’est nécessaire.

Disponible

Je dois pouvoir le contacter en cas de gros doute ou de question. Les moyens sont bien identifiés et je sais combien de temps il mettra à me répondre. (+ ou -)

Il sait s’adapter

Rien de pire que d’avoir l’impression d’être un numéro et que le coach applique froidement une méthode supposée fonctionner pour tout le monde. Toute méthode, a besoin d’être adaptée. Chaque individu est différent, notre vécu, notre sensibilité, nos origines … font qui nous sommes. Nos réactions et nos difficultés sont forcément différentes.

Je n’attends pas qu’un coach sache répondre à toutes mes questions, personne ne sait tout. J’apprécie quand il reconnaît ne pas savoir et qu’il m’oriente pour faire mes propres recherches ou me propose de se renseigner et de me faire un retour.

Pas juste un job

Pour moi, c’est indispensable de nouer une relation privilégiée avec mon coach et de sentir qu’il s’intéresse à moi avec sincérité et bienveillance. Il partage mes joies, et veut vraiment m’aider dans ma démarche. Même si la relation est professionnelle au départ, on en vient souvent à partager des choses plus personnelles. Sinon il aura du mal à m’aider. On tisse forcément une relation un peu spéciale avec cette personne.

Le mot juste

Un bon coach n’a pas réponse à tout, mais il sait encourager, motiver, rassurer quand c’est nécessaire. Si on choisit de se faire coacher c’est qu’on a besoin d’aide ! Il me semble donc essentiel que le coach soit capable d’apporter le petit mot qui fait la différence.

Durant l’année qui s’est écoulée j’ai fait appel à une coach, car j’étais dans une phase où j’étais bloquée avec mon entreprise : je croulais sous le travail et j’avais du mal à bien déléguer à mon équipe. Donc j’ai eu besoin d’une aide extérieure. Voici ce que j’ai retiré de cette expérience et ce qui détermine selon moi, un bon coach :

Organisé

J’aime savoir que la personne qui me coach prend des notes. Car au fil des discussions, on va toucher à plein de sujets, et on ne peut pas toujours tout aborder d’un coup. Je trouve ca bien de savoir que le coach va aussi prendre des notes et que les sujets à aborder plus tard sont quelque part bien au chaud.

De plus, je trouve bien de commencer la séance par la validation que les « devoirs » demandés ont bien été réalisés. Car même si ca fait un peu scolaire, je trouve que ca maintient le cadre et nous permet de continuer d’avancer vers notre objectif.

Par ailleurs, il faut aussi que le coach soit organisé dans sa comptabilité et sa facturation (logique) :blush:

Empathique et bienveillant

Personnellement, j’ai besoin que le coach soit empathique. Car ce n’est pas facile de se livrer et parfois de toucher des sujets ou émotions assez personnelles. J’aime donc me sentir dans un cadre bienveillant et savoir que le coach saura faire preuve d’empathie

Qui reformule et qui cadre !

Je suis la championne pour m’embrouiller, perdre le fil de mon idée initiale et changer de contexte. Je pense que je suis assez forte pour embrouiller les autres aussi :joy:. Donc un coach qui cadre et qui aide à y voir clair ca fait du bien. Pour cela, la reformulation est pas mal, car elle permet d’entendre ce qu’on a tenté d’exprimer mais avec d’autres mots, qui vont nous faire écho et nous aider à identifier le vrai problème.

Qui valide l’avancement de l’objectif

Je trouve qu’il est important que le coach nous rappelle notre objectif final et qu’il valide qu’on avance dans la bonne direction. Cela permet aussi de savoir qu’on est là pour une raison précise et qu’on avance. Et ca motive ! Ca permet aussi d’éviter de vouloir interrompre les séances avant la fin du contrat.

Qui peut aussi adopter la casquette de technicien / consultant / mentor

Ca pour moi c’est le petit plus qui fait toute la différence. Un coach qui peut aussi adopter la casquette de consultant c’est un must. Particulièrement dans l’entrepreneuriat. Savoir que le coach est passé par la même situation et qu’il base ses conseils sur son vécu ou bien sur son expertise de terrain, c’est idéal (même si je sais que c’est des rôles différents).

1 J'aime

Je pense que c’est une question très subjective car chacun de nous avons des besoins différents, et allons apprécier différentes qualités chez un coach.

De mon point de vue, j’ai identifié 4 raisons pour lesquelles j’apprécie un coach.

:arrow_forward: RAISON N°1 : L’EXPÉRIENCE

Un coach va m’inspirer s’il a un vécu remarquable. J’aime les personnalités qui ont osé sortir du quotidien, et qui partagent leur vision avec les autres pour les nourrir, eux aussi, de leur expérience.

Je pense par exemple à Jay Shetty, qui a été bouddhiste pendant plusieurs années avant de se lancer dans le coaching. :pray:

J’ai beaucoup d’estime pour lui parce qu’il me permet d’agrandir mes perspectives et de découvrir une vision du monde différente de celle que je connais.

Changer d’angle de vue est tellement nourrissant et inspirant !

Il y a de nombreuses vidéos et d’interviews de lui sur Youtube. En voici une sur la notion de détachement : https://www.youtube.com/watch?v=lEVUNJHQCSE

J’ai adoré la citation : “Detachment is not that you own nothing. Detachment is that nothing owns you.” Je trouve que dans notre quotidien d’entrepreneur, la capacité à se détacher est tellement importante pour réussir à prendre du recul.

:arrow_forward: RAISON N°2 : LA CAPACITÉ À TRANSMETTRE

Je pense que tout coach doit avoir cette capacité à transmettre sa vision, tout en restant humble.

Et pour moi, un vrai coach est animé par l’envie de partager son expérience pour faire grandir les autres de la même manière qu’il a pu grandir lui-même.

J’aime beaucoup Paul-Henri de Le Rue, un snowboarder médaillé olympique qui a vécu la pire expérience possible pour un sportif de haut niveau : un accident terrible. Aujourd’hui, il est conférencier et il partage les leçons qu’il a tiré de cette expérience qu’il a su dépasser. :muscle:

D’ailleurs, je vous partage avec grand plaisir cette conférence Ted qu’il a réalisé en 2016. Le sujet : « Dépasser ses peurs, c’est oser être soi même ». La voici : https://www.youtube.com/watch?v=RgPr_lDRHsM

:arrow_forward: RAISON N°3 : LA CAPACITÉ À ÉCOUTER

Un bon coach doit aimer les gens. Ça peut paraître logique ou absurde dis comme ça, mais je pense très sincèrement que certains coachs sont plus motivés par le fait de se sentir valorisés en aidant les autres, plutôt que par le simple fait d’aider les autres.

Il m’est arrivé de participer à des coaching collectifs ou le coach était très peu dans l’écoute, mais plus dans la démonstration de son savoir-faire.

Pour faire ce métier, on doit véritablement être dans l’humain, dans l’écoute active, et avoir un don naturel pour le faire. Notre seule motivation doit être d’aider l’autre à grandir. :fire:

:arrow_forward: RAISON N°4 : LE FEELING

Grande empathique que je suis, ça coule un peu de source que le feeling est primordial pour moi.

Et le feeling, ça ne se décide pas !

Alors un bon coach, c’est peut-être tout simplement un coach avec qui on est compatible et on partage des valeurs communes. :hugs:

1 J'aime

Bonjour,

C’est une très bonne question parce que c’est exactement ce que je souhaite faire du coaching.

Je pense que pour être un bon coach, il faut avoir de l’empathie, de la bienveillance et une bonne écoute.

Savoir analyser précisément les besoins de chacun pour les aider et les guider au mieux.

Être disponible quand ils en ont besoin et partager avec eux nos expériences, les motiver dans leur moment de découragement pour les faire avancer vers leurs objectifs et atteindre leur but.

Hello à tous !

J’ai écrit un article sur le sujet récemment : https://www.livementor.com/blog/coaching-entrepreneur

J’espère qu’il vous sera utile :slight_smile:

Pour moi un coach aide son coaché à trouver ses propres solutions, l’aider à développer ses propres ressources, et cela par de l’écoute et du questionnement adapté :slight_smile: C’est tout un art :wink:

1 J'aime