Un journal uniquement de BONNES NOUVELLES ?

Bonjour à tous !

On a coutume de dire (pas « ah que la vie est dure, moi je me bats pour le futur, quelle aventure ! » - bonjour la référence à ceux qui l’auront 😂, mais…) que :

LA **CRÉATIVITÉ NAIT SOUS LA CONTRAINTE **

**Et j’ai aujourd’hui besoin de votre aide pour un projet auquel je crois fort !

LA CONTRAINTE

Pour faire court, mon corps a commencé à m’envoyer des signaux de douleur à partir de 30 ans, qui se sont accentués au fil des années. Après avoir renoncé entre autres à une pratique sportive intense qui me passionnait, j’ai dû quitter un CDI pour reconstruire une vie plus libre (le sujet du moment - ou de toujours - chez LM !), plus souple et plus harmonieuse.

Le diagnostic a été posé il y a 1 an et demi à peine : endométriose.

J’ai été opéré cet été et je me bats depuis pour récupérer.

Pour aider mon corps à se reconstruire, à résorber l’inflammation, à vaincre la douleur (neuropathique essentiellement).

Freelance - je dois rivaliser d’ingéniosité pour rester créative et efficiente malgré des contraintes physiques monumentales.

Le confinement que nous avons vécu à grande échelle en début d’année et que nous vivons à nouveau actuellement sous une autre forme, est mon mode de vie depuis 2 ans !

MAIS…

C’est quand on est destitué de presque tout que l’on peut aller chercher des ressources insoupçonnées.

Entre autres projets et passion pour la plume, j’ai eu une idée fulgurante à laquelle je crois énormément.

LA CREATIVITE

Je souhaite créer un nouveau concept éditorial sous forme de newsletter, qui ne relate QUE des bonnes nouvelles.

Mais pas une curation de bonnes nouvelles à l’échelle internationale.

Des bonnes nouvelles locales, racontées par des anonymes.

Des vrais gens, dans la vraie vie.

L’ambition de ce projet est non seulement de nourrir les lecteurs d’optimisme mais de les amener à aiguiser leur regard sur ce qu’il se passe de beau et de bon autour d’eux - pour leur donner envie de téomigner et d’être racontés (par moi).

Ma ligne edito, mes piliers editos, ma structure, mon manifeste, mes valeurs, etc. sont hyper clairs.

Mais sur certains points je serais HYPER heureuse et reconnaissante d’avoir vos conseils et avis !

  1. Support de la NL : je pensais à SUBSTACK. Votre avis ?

  2. Fréquence de la NL : je pensais à un bi-mensuel ?

  3. Date et heure d’envoi : le dimanche soir avant le kick-off d’une nouvelle semaine ?

  4. Le mode de recrutement des 1ers témoignants pour écrire les 2-3 premières éditions avant le lancement de la 1ere prévu pour le nouvel an 2021 ?

Ah oui, et j’oubliais le très probable nom - volontairement mainstream et clair : **« VERY GOOD NEWS » ([#VGN]

Merci à tous !

Marie :writing_hand:

Hello Marie,

Tu es un exemple pour nous tous, merci pour ce doux message. :slight_smile:

Pour faire simple :

  1. Substack pour ta newsletter : un GRAND oui. C’est simple d’utilisation, le service est amené à s’étoffer dans les prochaines années, et c’est une forme de nouveau journalisme qui, personnellement, me plait beaucoup.

  2. Fréquence : je te conseille le plus souvent possible. 1 fois par semaine si ça te semble possible, ou pourquoi pas 1 fois par jour ? L’important, c’est d’arriver à créer un rendez-vous.

  3. Date et heure : il n’y a pas de bonne réponse (contrairement à toutes les infographies qu’on trouve sur internet), car ça dépend de ton audience. Peut-être qu’un jeune actif sera plus à même de lire le matin dans les transports, une personne avec des enfants, certainement pendant les heures d’école, … bref, mets toi à la place de tes lecteurs, et demande toi quand tu as le temps de lire.

  4. Mode de recrutement : pourquoi pas le groupe Facebook de la communauté LiveMentor ?

J’espère que ça t’aide !

Donne nous des nouvelles,
Hans

1 J'aime

Merci infiniment Hans :pray:t3:

  1. Pour substack je suis bien d’accord : à la fois si simple et si prometteur

  2. Pour la fréquence je ne pense pas pouvoir tenir le rythme hebdomadaire pour le moment, pour des pures raisons physiques. Mon état a plutôt tendance à s’aggraver et le combat est plus difficile que jamais.
    Alors pour la quotidienne il faudrait un miracle :slight_smile:

  3. J’aime assez le dimanche soir pour lutter contre son blues comme le chante Grand Corps Malade, mais évidemment cela peut évoluer au gré des préférences de mes peut être futurs lecteurs

  4. Bonne idée pour le recrutement :muscle:t3:

Merci encore pour ta belle réponse bienveillante et constructive,

A bientôt
Marie

Hey Marie,

Alors tu as raison : adapte le rythme en fonction de tes contraintes. Il faut bien que ça reste un plaisir de tenir ce journal de bonnes nouvelles. :wink:

N’hésites pas à renvoyer un message si tu as besoin !
Hans