Contenu : où s'arrête le gratuit, où commence le paiement

Bonjour à tous,

Pendant longtemps je me suis demandée, en tant que coach pour entrepreneuse, où s’arrête l’aide gratuite et où commence l’aide payante auprès de ma communauté.

Une des « solutions » que j’ai trouvé est de partager le « quoi faire » en gratuit et de ne donner l’explication du « comment faire » qu’à mes clientes.

En théorie, cette solution est pertinente. En pratique, j’ai beaucoup de mal à l’appliquer. Il m’est difficile de savoir où s’arrête le « quoi faire » et où commence le « comment faire »… C’est aussi dure pour moi de ne partager qu’une partie de la solution surtout quand je suis en call offert.

Est-ce que vous aussi, vous avez cette problématique ?

Comment faites-vous ? Existe-t-il des outils, des techniques ou des accompagnements permettant de savoir où s’arrête le quoi faire ?

Merci pour votre aide ! :slight_smile:

3 J'aimes

Bonjour Myriam!
Excellente question.
La démarche du « Quoi » gratuit et du « Comment » payant est en effet une bonne solution.
Pour ma part, j’estime que tu peux donner tout et n’importe quoi gratuitement, en revanche pour faire payer il faut que tu proposes une structure, un plan, un programme. Que tu amènes la personne du point A vers le point B.
Ce que tu peux difficilement faire en 1 call! Même si tu donnes beaucoup en call gratuit, tu ne pourras jamais donner TOUTE la solution (même si le call durait plusieurs heures!)

Pour un accompagnement payant, tu peux par exemple:

  • donner accès à tes coachés à des ressources en ligne (PDF, carnets de travail) qu’ils n’obtiendront pas avec un call gratuit, via une plate-forme comme Podia ou Teachable (ou autre)
  • Leur envoyer les replay de leurs séances de coaching;
  • Leur faire des retours sur des sujets précis;

Bref les possibilités sont infinies, et il suffit de peu de chose pour que la valeur perçue de ton produit augmente.

3 J'aimes

Hello,
@Anahyse_France a parfaitement résumé.
Je vais ajouter une chose, sur de l’accompagnement ou de la formation, même si tu donnes en gratuit, vu que c’est gratuit, peu de gens vont s’investir, car ceux qui sont dans la recherche de gratuit ne font que butiner sans vraiment s’investir. En réalité, ils cherchent une baguette magique.
N’hésite pas à donner au maximum, dans tous les cas, tu ne vas pas y perdre.
En revanche, n’oublie pas de vendre en suivant ce que Anahyse vient d’énoncer (:

2 J'aimes

cc myriam, je trouve ta stratégie TRES bonne. Si je comprends bien ton probleme est de trouver tes propres limites et de donner trop, ou du moins plus que ce que tu voudrais. Je te propose une auto-analyse à chaque fois que tu estimes avoir ete trop genereuse. Tu peux par ex, enregistrer tes conversations pour les réecouter et reperer le point de basculement. Tu peux alors ecrire / repeter les phrases qui t’auraient evité d’aller dans cette voie pour les assimiler jusqu’à ce qu’elles deviennent des reflexes. A force, tu vas reduire l’amplitude de tes « derapages genereux » (ce qui est un pseudo defaut!!). bise

salut, je ne comprends pas ce que tu veux dire concretement par là… notre amie perdrait au moins son temps, si elle ne peut pas transformer son prospect= gratuit en client = payant. Estce que tu peux detailler ta pensee stp?