Démission ou Side-project?

Bonjour à tous !

Je suis heureuse de tester le forum !
Je m’appelle Ester.
Cela fait 2 ans que j’ai suivi les formations Livementor mais j’étais perdue, je ne savais pas ce que je voulais faire, quelle était ma valeur ajoutée …
Pour appliquer les enseignements j’ai tout de même lancé un blog dans lequel j’évoque mes questionnements et des lectures. Je m’apprête à publier mon premier livre en autoédition sur le thème « tout le monde n’a pas eu la chance de trouver sa voie » (mais c’est un autre sujet!)

L’écriture m’a permis de clarifier ma pensée :

je veux me lancer en tant que conceptrice-rédactrice freelance. Mon but est de vivre de ma plume !

Pour cela, je veux aider les indépendants notamment les thérapeutes à améliorer leur visibilité et à asseoir leur notoriété sur le web.

Je comptais lancer cette activité en parallèle de mon job salarié jusqu’à hier.

Hier, j’ai échangé par téléphone avec un ami.

Quand je lui ai exposé le projet, il m’a dit de bien réfléchir avant d’immatriculer ma société.

En effet, si je l’immatricule et qu’ensuite je négocie une rupture conventionnelle je n’aurai pas le droit au chômage pour création d’entreprise. Idem si je soumets une demande pour démissionner pour création d’entreprise ( cf. nouveau dispositif Macron)

Est-ce que certains d’entre vous sont confrontés à ce dilemme ?

Je ne sais plus trop quoi faire …

C’est vrai que le fait de bénéficier d’une indemnité pôle emploi pendant 2 ans permettrait de faire de la trésorerie (2/3 des boites disparaissent avant 5 ans à cause de ça) mais en même temps j’ai une folle envie de me lancer tout de suite pour voir comment l’offre est accueillie et avancer ! D’autant plus si je dois attendre de passer en commission ( le rupture risque d’être refusée)

Merci d’avance pour vos conseils.

Prenez soin de vous !

Bonjour Ester,

Merci pour cette super question!

Pour te lancer, déjà, je te conseille de prendre le statut d’auto-entrepreneur, et non pas créer une structure à responsabilité limitée dont tu serais gérante ou présidente. Cela pourrait rendre plus difficile ton accès aux allocations.

Si tu es salariée et que ton contrat de travail l’autorise, tu peux en principe tout à fait créer ton auto-entreprise. Celle-ce ne t’empêchera, si tu as par la suite une rupture conventionnelle, de bénéficier d’allocations chomages. En revanche, ces dernières seront calculées aussi en fonction de tes revenus d’auto-entrepreneur.

Tu as pas mal d’infos très claires ici : https://www.portail-autoentrepreneur.fr/academie/cumul/chomage-auto-entrepreneur

Mon conseil à ce stade : tu n’as pas besoin d’avoir un statut pour commencer à démarcher et à trouver des prospects. Tu devrais le plus vite possible te mettre en situation de présenter et vendre des prestations. Et puis, le moment venu, lorsque tu as un premier client et que tu dois émettre une facture, il sera toujours temps de créer ton statut d’auto-entreprise, cela se fait en quelques minutes en lignes !
Cela te permet d’avancer et de vraiment faire les démarches lorsque tu as déjà prouvé que tu avais un persona intéressé par tes prestations.

Est-ce que cela te paraît clair ?

Bonne journée !

+1 !!!
Pas besoin d’une structure lourde pour faire de la rédaction web.
La plupart des rédacteurs sont soit en free, soit en portage salariale.

1 J'aime

Bonjour Edouard,

Super, merci pour toutes ces informations !
Cela m’aide énormément.
J’ai parcouru le site qui est très clair sur ce point mais il y a une configuration non abordée.

Dernière petite précision que je n’ai trouve nulle part : si je n’obtiens pas de rupture conventionnelle et que je souhaite demander l’examen de la démission pour création d’entreprise par Pôle Emploi, est-ce que je serais pénalisée si l’autoentreprise est déjà créé ? Si je comprends bien le sens de ton message, il faudrait alors que je créé sous un autre statut pour bénéficier des allocations ?

Sinon, je pense suivre ton conseil et aller à la rencontre du marché.
Ensuite il y aura forcément une solution. Le but est de faire du CA sans pôle emploi !

Belle journée également.

Bonjour Ester,

Malheureusement, il y a très peu d’informations concernant la commission qui valident les droits au chomage si on a un projet d’entreprises.
Très honnêtement, c’est un move que j’éviterais pour le moment, tant qu’il n’y a pas beaucoup de retours d’expérience sur les critères qui leur permettent de sélectionner un projet.

Je suis d’accord avec Edouard @Ester !
Tu peux faire une transition douce, sans prendre trop de risques avec ton employeur.

Merci @Kilian @Edouard_Schlumberger
Par contre, pourquoi ne pas déposer un dossier en commission Pôle Emploi en parallèle ?
Cela ne coûte rien d’essayer même si les critères sont flous ?
Le seul inconvénient que je vois est que j’ai déjà quelques prospects donc que je vais devoir créer l’auto-entreprise et donc ne plus rentrer dans le dispositif…
Par contre, comment est-ce possible d’avoir des indemnités de chômage en cas de rupture conventionnelle si la société est déjà créé ?
De ce que je comprends il faudra alors immatriculer sous une autre forme ?
Merci pour votre aide !