Aide identité visuelle

Bonjour,

Je cherche de l’aide sur mon identité visuelle pour mettre les supports en cohérence (carte de visite, plaquette, etc.). Est-ce qu’un graphiste, designer peut venir à mon secours ?

Merci :))

Bonjour Ingrid,

Quels sont tes besoins exactement ? Tu parles de plaquette, carte de visite et autres supports mais possèdes-tu déjà ton identité et/ou ta charte graphique ?
Tiens-moi au courant, je tâcherai de t’aider au mieux :slightly_smiling_face:

1 « J'aime »

Bonjour Frédéric,

Merci beaucoup de ton message !

J’ai monté ma charte graphique seule :

  • couleur jaune : e8be13
  • police s : Montserra Light et Selima

Je travaille sur Canva pour designer ma plaquette, et mes cartes de visites.

Je tiens à la couleur jaune car elle est solaire, gaie et c’est ce que je veux véhiculer dans mon approche photographique. + en cohérence avec l’histoire de mon pseudo photo : bee_byingrid_photographie.
J’aime le style épurer qui donne libre cours à l’imagination ; cela permet au client de se projeter sur une séance qui lui ressemble à 100% …;c’est pourquoi, par exemple, sur ma carte de visite, je ne veux pas intégrer de photo.
Je travaille beaucoup sur les contrastes de lumière dans la photo. Je suis partie sur quelque chose de simple, fond jaune, écriture noire.

Sauf que je ne suis vraiment pas une experte dans le domaine, et le résultat ne me plait pas. Et je n’arrive pas à trouver définitivement le fil conducteur qui me permettrait d’avoir une cohérence entre mes supports. Est-ce que je fais fausse route par rapport à ces choix ?

Bonjour Ingrid,

Je vais essayer de te répondre en partie quant à tes inquiétudes.

Première chose, mais tu es déjà largement au courant de par ton activité, la création n’est pas une science absolue et il normal de douter face à ce que l’on fait. Il serait plus problématique de foncer bille en tête et de ne pas poser de piste de réflexion sur ton travail exemple. Donc ton cheminement est le bon et je vais juste t’apporter quelques infos pour compléter tes recherches sans trop m’immiscer dans ta recherche graphique j’espère.

En ce qui me concerne, j’ai l’habitude de travailler sur une gamme d’outils « pro » depuis une vingtaine d’années et, si je ne peux que féliciter les solutions gratuites pour leur existence, je me dois de leur reprocher leur manque de clarté et les fausses pistes sur lesquelles elles envoient leurs utilisateurs.
Rien qui ne soit de ta faute là encore, mais il existe de grosses contraintes techniques qui ne sont pas forcément très évidentes à saisir.

Je prends pour exemple la couleur que tu as choisie (#e8be13). La bonne nouvelle, c’est qu’elle est imprimable sans sortir de ce qu’on appelle l’espace colorimétrique (je ne t’explique pas plus, tu connais en tant que photographe :wink:). La mauvaise nouvelle, c’est qu’elle appartient à un espace colorimétrique réservé au web (hexadécimal).
Vu comme cela, ça ne semble pas dramatique, et pourtant… En impression (numérique, la plus courante pour les « petites » quantités / offset pour les gros tirages), on utilise l’espace CMJN (Cyan Magenta Jaune Noir) pour restituer une grande partie des couleurs visibles à l’oeil nu qui lui, voit dans l’espace RVB (Rouge Vert Bleu) qui est le même que celui qu’utilisent tous les écrans. Le problème bien évidemment, c’est la variation de la couleur lorsqu’on passe d’un espace à un autre…
Généralement, on aura tendance à choisir pour une charte graphique une couleur dans un nuancier de référence qu’on appelle « Pantone ». Pourquoi? Eh bien parce que le processus d’impression est semblable à la technique de peinture des pointillistes (Georges Seurat sera un excellent exemple) : on assemble de microscopiques points de couleurs basiques (nos fameux CMJN) pour donner l’illusion à distance d’une autre couleur.
Un nuage de points Cyan couplé à du Jaune donnera à ton oeil l’impression de voir du vert. Là où les choses deviennent vicieuses, c’est qu’il existe de nombreuses variations de ces couleurs basiques, rendues encore plus instables selon la machine d’impression qu’on utilise. Ainsi si tu imprimes la même image sur deux imprimantes différentes mais depuis le même ordinateur, eh bien… Mauvaise surprise à la clef puisque même sans densitométrie, tu seras capable de voir des variations entre les deux images.

Jusque là, je ne te rassure pas du tout… Mais ça va venir! :blush:

Les couleurs Pantone sont des encres déjà mélangées et qui doivent respecter une norme précise. Pour faire simple, chez un imprimeur, lorsque tu choisis une couleur Pantone, il est tenu de te restituer ton doc avec la MÊME couleur que celle du nuancier ou t’avertir qu’il y aura des variations.
Donc le bon point, c’est qu’avec un Pantone, tu choisis ta couleur et normalement, tu es sûre qu’à la sortie tu n’auras pas un jaune fluo sur tes cartes de visite, un orange maladif sur tes plaquettes et un ocre sur ton véhicule! Le mauvais point, c’est que des imprimeurs en ligne (Vistaprint et consorts s’il m’est permis de les citer) s’assoient avec complaisance sur les normes colorimétriques.
Donc là tu vas me dire : mais pourquoi tu m’ennuies avec tout ça si ça ne sert à rien?

En fait, ça va te servir à décliner ta couleur sans problème et à trouver les harmoniques, voire à construire ta charte. Le mieux est quand même d’avoir un nuancier sous les yeux pour vérifier la couleur Pantone, mais au pire, il existe des tas d’outils en ligne pour cela (le plus simple étant d’aller sur celui de Pantone directement).

Ici par exemple, la couleur Pantone suggérée pour toi est le 7409C (C pour « Coated » = papier brillant / changer le C en U pour « Uncoated » = papier mat). Si tu cliques sur la couleur, tu auras les détails de conversion de cette couleur dans chacun des espaces colorimétriques qui t’intéresseront :

Il te reste ensuite à aller sur Adobe Color (https://color.adobe.com/fr) pour entrer ta couleur et obtenir tout un ensemble d’harmoniques!
Ainsi, tu pourras être rassurée avec une couleur normée et fixe chez à peu près tous les imprimeurs et peu importe le support (hors supports spécifiques comme le métal par exemple). C’est déjà une excellente nouvelle et surtout un bon début pour ta charte graphique!

Pour ce qui est de tes choix graphiques, il n’y a pas de vrai « conseil » à te donner, tout dépend de ta personnalité. Si tu ne souhaites pas de photo, rien ne t’y force, c’est un parti pris comme un autre. Certains clients attendront une photo de la part d’une photographe et seront déçus de ne pas en avoir, d’autres se diront que s’ils veulent voir ton travail, ce n’est pas sur une carte de visite qu’ils pourront le faire.
Bon, je ne vais pas te dire qu’il faut travailler son persona pour définir son style graphique, mais un peu quand même! :grin:

Si cela peut te rassurer, tu peux me joindre des photos d’écran de ce que tu as déjà fait, je te donnerai mon avis (pour ce qu’il vaut) et peut-être des pistes pour tes fichiers (genre les fonds perdus et autres règles de conversion des polices).
Ah, justement, la police. je te conseille de toujours utiliser des polices dites « True Type » comme la typo Selima. Elles sont mieux gérées par les imprimeurs et seront plus facilement sécurisables pour ton impression (par le biais d’une vectorisation).

Désolé de t’avoir noyée sous un jargon et des considérations techniques, mais avant de se lancer dans sa création, mieux vaut s’assurer de la conformité technique de ce que tu vas réaliser : il n’y a rien de pire que d’avoir passé des heures sur son design pour recevoir des supports imprimés qui sont à des années lumière de ce qu’on a réalisé!

N’hésite pas en tous cas, si c’est plus simple pour toi, je te fournirai mon adresse mail en direct pour nos échanges.

Bonne journée à toi!

Hello @Ingrid_Acquier !

Alors cette identité visuelle est-elle finalisée ? Est-ce que les réponses de @Frederic_MARYNIAK t’ont aidé ?Nous sommes curieux par ici :wink: